etude-litteraire

« Mais pourquoi donc vous présentez-vous au concours des écoles de commerce alors que votre parcours est exclusivement littéraire ? C’est par défaut ? Et quelle cohérence ? »

Ces questions récurrentes ne cessent de hanter le candidat littéraire sans raison valable. En général, ces derniers ont peu confiance en eux et se laissent facilement dérouter par une question qui est le pur produit de la fermeture d’esprit française et qui n’a absolument pas lieu d’être.

Je tiens d’abord à ce que tout candidat sache qu’aux Etats Unis la différence de formation est considérée comme une richesse et non comme un obstacle. Les étudiants américains sont très nombreux à faire un ou deux ans de « liberal arts » avant de se spécialiser en business et cette formation humaniste est particulièrement appréciée.

Je voudrais ensuite souligner qu’aujourd’hui les entreprises sont de plus en plus demandeuses de diversité. Etre un bon économiste, un bon marketeur, un bon financier, est une exigence mais ne suffit pas. Avec la montée de l’importance de l’éthique en entreprise (qui, je le rappelle, est aujourd’hui un indicateur officiel permettant de juger une entreprise), le businessman doté d’un double parcours est le bienvenu. Son point de vue n’est pas exclusivement tourné vers le profit et ses autres préoccupations vont dans le sens de l’évolution culturelle du monde de l’entreprise actuel. Il convient donc au candidat de rappeler au jury de l’entretien que sa formation sera bénéfique à l’entreprise future.

Enfin, le candidat doit être conscient que ce qui fait la richesse d’une école est sa diversité, c’est la diversité qui favorise les interactions, qui révèle des passions, qui fait naître des associations étudiantes. Le conformisme au sein d’une école n’est pas apprécié de l’extérieur et le rôle de l’école est bien d’ouvrir et non de formater. La diversité des étudiants au sein d’une même école permet l’entraide et le partage de talents mutuels. Un exemple simple est peut être celui de l’association étudiante, déjà cité. En effet, au sein d’une même association, il faut un responsable finances, un responsable événements, un responsable communication… autant de rôles endossés par autant de profils différents qui garantissent la cohésion et le succès de l’association en question.

Enfin, il est très aisé de se dire que si les écoles prennent la peine d’ouvrir le concours aux littéraires, de rédiger des sujets différents, d’embaucher d’autres correcteurs, d’adapter leurs programmes de cours, c’est bien qu’il s’agit pour eux d’un besoin et encore plus… d’une exigence contemporaine.


Subscribe to comments Commentaire | Trackback |
Post Tags:

Browse Timeline


Ajouter un commentaire


XHTML: Vous pouvez utiliser ces tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>